Vilebrequin + Moteur + Cylindres

 Le vilebrequin - Technique - Page 1.com

Le vilebrequin - Technique - Page 1.com

Dans les moteurs en ligne, le vilebrequin comporte autant de manivelles qu'il y a de cylindres. Dans les moteurs à cylindres opposés (boxer), le nombre de manivelles peut être égal au nombre de cylindres ou à la moitié.  [...] Dans les moteurs en V, en général, le nombre des manivelles est la moitié du nombre de cylindres. Le nombre des paliers de ligne d'arbre, en revanche, peut varier considérablement. Ainsi, par exemple, un moteur à quatre cylindres peut comporter un vilebrequin porté par deux paliers seulement, ou par trois, quatre ou cinq.  [...] Toutes ces raisons font que pour les 4 cylindres la solution du vilebrequin à deux paliers n'est plus utilisée. Beaucoup de moteurs à quatre cylindres sont donc à trois paliers, mais pour les plus modernes, surtout ceux de cylindrée élevée, on a préfère la solution à cinq paliers, plus coûteuse mais permettant d'atteindre des puissances spécifiques élevées et de réduire en même temps le poids total du moteur.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

On l'obtient en montant des contrepoids sur les manivelles. Les buts de l'équilibrage sont, d'une part, la réduction des vibrations du moteur, causées par les forces et moments produits par la pression des gaz dans les cylindres et par les pièces en mouvement alternatif et de rotation (pistons, bielles, vilebrequin) et, d'autre part, la diminution des charges exercées sur les coussinets de la ligne d'arbre.  [...] Un vilebrequin équilibré statiquement n'est pas nécessairement équilibré dynamiquement, c'est-à-dire qu'il peut donner lieu, lorsqu'il est en rotation, à un moment de flexion dû aux forces centrifuges situées dans des plans différents. Il se peut, parfois, que dans les moteurs polycylindriques le moment résultant par rapport à un point quelconque de l'axe soit nul.  [...] La chose se conçoit plus clairement en se référant au cas du vilebrequin à deux manivelles d'un moteur quatre temps à deux cylindres opposés. Les forces centrifuges s'exercent ici dans des plans différents, séparés par une distance égale à la distance des axes des cylindres.  [...]

 Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur Boxer est un moteur polycylindrique, appelé aussi à cylindres opposés ou à plat dans lequel le déplacement des pistons se fait dans un seul plan, avec les cylindres disposés de part et d'autre du vilebrequin. Le moteur boxer est en fait un moteur en V à 180°.  [...] Dans le boxer, par contre, chaque piston coulisse dans son propre cylindre. Le premier moteur à cylindres opposés dont on ait connaissance fut dessiné par Lanchester au siècle dernier. Il s'agissait d'un bicylindre dans lequel chaque piston était fixé à deux vilebrequins.  [...] .. flat 12) dans lesquels les 2 bielles des pistons adjacents tourillonnent sur le même maneton. Quand le premier piston atteint son PMH, l'autre est au PMB. Autre erreur. Pour Porsche, le moteur Boxer (citons la célèbre 917). Justement le moteur 12 cylindres à plat de la Porsche 917 est un V12 à 180°, avec un vilebrequin à 6 manetons.  [...]

Le démarreur - Technique - Page 1.com

Pour les diesels. fortement compressés, le démarreur fonctionne sur 24 volts. En général, un moteur comptant un faible nombre de cylindres (deux par exemple) démarrera moins bien qu'un 8 ou un 12 cylindres. En effet, pour un pluricylindre, on compte plus d'un allumage par tour de vilebrequin (un seul pour un bi-cylindre).  [...] Enfin, il faut aussi considérer le cycle du moteur. Un deux-temps avec un cycle complet par tour de vilebrequin est favorisé au départ. Un moteur à carburateur doit posséder un système d'enrichissement du mélange (starterl. Au démarrage, en effet, la vitesse du mélange admis n'est pas suffisante pour assurer un remplissage correct.  [...] D'autre part, du fait de la température, la vaporisation ne s'effectue pas toujours dans de bonnes conditions. Sur les premières automobiles, le lancement du moteur s'effectuait grâce à une manivelle calée en permanence sur le vilebrequin et que l'on actionnait à la main.  [...]

 La bobine - Technique - Page 2.com

La bobine - Technique - Page 2.com

Ainsi, le champ magnétique se concentre dans le fer. Dès la fermeture des contacts du rupteur, l'intensité du courant dans le circuit primaire ne passe pas immédiatement à la valeur maximale fixée par la tension de la batterie. pour l'atteindre, il lui faut un certain temps, assez bref en soi, mais néanmoins considérable par rapport à la vitesse de rotation du moteur.  [...] L'intensité du courant diminue totalement, jusqu'à une valeur qui pourrait ne pas être suffisante. Si le moteur est un 4 cylindres à 4 temps, deux étincelles à chaque tour sont nécessaires. Par conséquent, les vis platinées devront se fermer et s'ouvrir deux fois par tour de vilebrequin.  [...] Si le moteur comporte un plus grand nombre de cylindres, les choses se compliquent. les vis platinées devront se fermer et s'ouvrir un plus grand nombre de fois, toujours dans le même laps de temps. Il faut alors augmenter la résistance du circuit primaire sans réduire l'intensité du courant, ou bien réduire l'inductance.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Les premières atteignent leur maximum positif ou négatif à chaque fois que le piston se trouve au point mort haut et au point mort bas. Les secondes varient avec une fréquence double de celle des premières. Une force du premier ordre peut être équilibrée par la composante suivant l'axe des cylindres d'une force centrifuge produite par une masse égale à celle de la masse alternative et appliquée au vilebrequin en opposition avec le maneton considéré.  [...] Pour les moteurs multicylindriques, les forces alternatives du premier ordre sont équilibrées quand le vilebrequin est par lui-même (c'est -à- dire sans contrepoids) équilibré statiquement. D'une façon analogue, les moments dus aux forces alternatives du premier ordre sont équilibrés lorsque ceux des masses rotatives le sont, c'est-à-dire quand le vilebrequin est équilibré dynamiquement.  [...] Le rapport course-alésage détermine pour une large part l'architecture du moteur. Son influence se fait également sentir sur le vilebrequin. En effet, pour une cylindrée donnée, si l'on augmente l'alésage en diminuant la course, le vilebrequin devient plus long et les manivelles se raccourcissent.  [...]

 Le moteur à deux temps - Technique - Page 1.com

Le moteur à deux temps - Technique - Page 1.com

On dit qu'un moteur alternatif à combustion interne fonctionne selon un cycle à deux temps lorsqu'un cycle complet de travail s'effectue en deux courses du piston, soit un tour de vilebrequin.  [...] La formulation du cycle est due à l'Anglais Dugald Clerk, qui se proposait. en 1879. de réaliser en un tour de vilebrequin ce que le quatre temps réalisait en deux tours. En 1880, il mit au point un premier moteur fonctionnant au gaz qui possédait un cylindre-moteur et un cylindre- pompe, la distribution étant commandée par tiroir.  [...] Le haut régime de rotation de ces moteurs leur procurait - théoriquement - un avantage sur les quatre-temps. pourtant leur développement stagna de longues années, jusqu'au début du vingtième siècle. Les applications se multiplièrent alors sur les motocyclettes (surtout les petites cylindrées).  [...]

 Le rupteur - Technique - Page 1.com

Le rupteur - Technique - Page 1.com

Le rupteur, ainsi appelé parce qu'il coupe périodiquement la liaison à la masse du courant primaire de la bobine, est constitué de deux contacts (vis platinées), d'un linguet d'ouverture et d'un ressort de rappel. Le dessin reproduit le rupteur d'un moteur à quatre cylindres.  [...] Le linguet comporte à son extrémité un patin en matériau isolant contre lequel frotte la came (pourvue d'autant de lobes que le moteur compte de cylindres). La came tournant à une vitesse égale à un tour par cycle du moteur provoquera donc un nombre d'ouvertures égal au nombre d'explosions d'un cycle.  [...] La rotation effectuée par la came entre deux ouvertures successives 1360° d'un tour par le nombre de cylindres du moteur) est appelée angle d'allumage. l'angle durant lequel les contacts restent fermés, angle de fermeture, ou akell angle. et l'angle pendant lequel la came provoque le déplacement du contact mobile, angle d'ouverture.  [...]

 Le moteur à deux temps - Technique - Page 5.com

Le moteur à deux temps - Technique - Page 5.com

Les moteurs les plus courants sont à deux, quatre ou six cylindres en ligne ou à plat. On trouve rarement des V8 à 90° ou des 4-cylindres en carré, mais il existe des 4 et des 12-cylindres avec pistons opposés, chambres de combustion communes et, parfois, plusieurs vilebrequins.  [...] Ils furent conçus par la firme allemande Junkers et destinés à des installations fixes et, plus tard, aux diesels routiers. Deux unités en ligne étaient accouplées, de telle sorte que l'une serve de culasse à l'autre. Le schéma original ne prévoyait qu'un seul vilebrequin, les pistons supérieurs étant commandés par deux longues bielles extérieures au moteur et articulées sur le vilebrequin.  [...] Ils sont obtenus par le couplage de deux unités de deux cylindres, les vilebrequins étant généralement reliés par engrenages. Cette solution, qui offre un faible encombrement, a été utilisée sur des motocyclettes de compétition.  [...]

 Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

On a aussi pensé à augmenter le nombre de cylindres. 2 puis 4, 6, 8, 10, 12, 16 ceci afin de toujours diminuer l'espace entre les temps moteurs. Cette technique a cependant des inconvénients, l'encombrement, mettre un moteur 16 cylindres dans une Mini présente quelques problèmes évidents (quoique).  [...] Le but recherché est de suralimenter le moteur. Dans un moteur classique, la quantité de carburant admise dans les cylindres est limitée dans le rapport de combustion par la quantité d'air aspiré par la dépression créée lors de la phase admission.  [...] La proportion moléculaire du mélange air-essence ne pouvant pas varier, il faut donc, pour obtenir une suralimentation du moteur, comprimer le mélange avant son admission dans les cylindres afin d'en admettre plus.  [...]