Vilebrequin + équilibre + Forces

 Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

On l'obtient en montant des contrepoids sur les manivelles. Les buts de l'équilibrage sont, d'une part, la réduction des vibrations du moteur, causées par les forces et moments produits par la pression des gaz dans les cylindres et par les pièces en mouvement alternatif et de rotation (pistons, bielles, vilebrequin) et, d'autre part, la diminution des charges exercées sur les coussinets de la ligne d'arbre.  [...] Le vilebrequin est équilibré statiquement lorsque la résultante des forces centrifuges est nulle, c'est-à-dire quand le centre de gravité se trouve sur l'axe de rotation.  [...] Un vilebrequin équilibré statiquement n'est pas nécessairement équilibré dynamiquement, c'est-à-dire qu'il peut donner lieu, lorsqu'il est en rotation, à un moment de flexion dû aux forces centrifuges situées dans des plans différents. Il se peut, parfois, que dans les moteurs polycylindriques le moment résultant par rapport à un point quelconque de l'axe soit nul.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Les premières atteignent leur maximum positif ou négatif à chaque fois que le piston se trouve au point mort haut et au point mort bas. Les secondes varient avec une fréquence double de celle des premières. Une force du premier ordre peut être équilibrée par la composante suivant l'axe des cylindres d'une force centrifuge produite par une masse égale à celle de la masse alternative et appliquée au vilebrequin en opposition avec le maneton considéré.  [...] Pour les moteurs multicylindriques, les forces alternatives du premier ordre sont équilibrées quand le vilebrequin est par lui-même (c'est -à- dire sans contrepoids) équilibré statiquement. D'une façon analogue, les moments dus aux forces alternatives du premier ordre sont équilibrés lorsque ceux des masses rotatives le sont, c'est-à-dire quand le vilebrequin est équilibré dynamiquement.  [...] En ce qui concerne les forces alternatives du deuxième ordre, il n'existe pas de possibilité de les réduire au niveau de la fabrication du vilebrequin puisqu'elles varient avec une fréquence double du régime de rotation. Dans les voitures automobiles, les vibrations causées par les forces du deuxième ordre sont absorbées par des dispositifs spéciaux de suspension du moteur.  [...]

 La tenue de route - Technique - Page 4.com

La tenue de route - Technique - Page 4.com

Avec les suspensions classiques à roues indépendantes, il n'est pas possible de réaliser des systèmes de suspension capables de maintenir les deux roues d'un même essieu parfaitement verticales, tant en ligne droite qu'en virage. dans ce cas, on fait en sorte de maintenir la verticalité au moins de la roue qui supporte l'effort principal, c'est-à-dire la roue extérieure au virage.   [...] Aussi, en ce qui concerne la suspension, le choix du meilleur compromis s'opère, en fonction des facteurs que l'ingénieur considère comme les plus importants (confort ou performances), en assurant au moyen de différents réglages (comme la hauteur des centres de roulis, le tarage des barres antiroulis, etc.   [...] Si l'on considère globalement l'équilibre entre force centrifuge et forces latérales exercées par les deux essieux, on relève un facteur qui influence de manière fondamentale le comportement en virage du véhicule. il s'agit de la position du point d'application de la résultante des forces latérales, appelé point neutre (répartition des charges), par rapport au point d'application de la force centrifuge (c'est-à-dire le centre de gravité).  [...]

 La tenue de route - Technique - Page 1.com

La tenue de route - Technique - Page 1.com

L'adhérence d'un pneumatique résulte d'un ensemble d'éléments, qui dépendent de la nature des surfaces en contact et d'un grand nombre de variables, sur lesquelles on s'efforce d'agir pour améliorer la tenue de route.  [...] Puisque l'adhérence au sol d'un pneumatique en mouvement ne constitue pas une liaison rigide, l'application d'une force transversale (vent ou force centrifuge) provoque un léger glissement latéral. il s'ensuit que la trajectoire effectivement parcourue tend à s'écarter de la direction médiane en donnant lieu à un angle de dérive qui augmente avec la force latérale appliquée.  [...] Pendant le mouvement, les forces latérales, qui agissent sur le véhicule, provoquent une augmentation progressive de la dérive des pneumatiques jusqu'à ce que les conditions d'équilibre soient atteintes. autrement dit, pour une charge verticale constante, le pneumatique prend une certaine dérive jusqu'à ce qu'apparaisse une force transversale égale à la sollicitation.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 1.com

Le vilebrequin - Technique - Page 1.com

Le vilebrequin est l'élément principal du système bielle-manivelle. Il permet la transformation du mouvement rectiligne alternatif du piston, en un mouvement de rotation.  [...] En effet, pour éviter des flexions du vilebrequin et les vibrations qui en résultent, le diamètre des manetons doit être très important et il convient de donner aux bras de manivelle une section en rapport, ce qui donne un vilebrequin et des têtes de bielle lourds.  [...] Les masses tournantes engendrent alors des forces d'inertie considérables, incompatibles avec des régimes très élevés. Les vibrations de flexion du vilebrequin sont, en outre, une cause de bruit (battement dans les coussinets de ligne d'arbre).  [...]

 La suspension - Une géométrie sophistiquée Technique.com

La suspension - Une géométrie sophistiquée Technique.com

Exemple de suspension moderne. la Ligier 1966 de Formule 1 est équipée de triangles superposés et d'un combiné ressorts-amortisseurs in-board.   [...] Même chose pour les amortisseurs, comme l'énonce la règle fondamentale. entre le ressort et l'amortisseur, doit régner un équilibre des forces. à savoir que si on adopte un ressort dur, il faut prévoir un amortisseur aussi dur, et inversement si le ressort est souple, il faut prévoir un amortisseur souple.  [...] Toutefois, le montage de ce tirant, ou jambe de force, sur bague de caoutchouc autorise une flexion du berceau de 5° sous l'effet du couple d'accélération et de 3° pour le couple de freinage. Les forces de déport et d'écrasement sont, quant à elles, encaissées par le parallélogramme biellette-demi arbre.  [...]

 Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur boxer - Technique.com

Chaque piston ayant une bielle sur les deux vilebrequins, leurs déplacements étaient opposés, ce qui assurait un équilibrage des forces d'inertie semblable à celui des moteurs boxer.  [...] Dans les moteurs à deux cylindres en ligne (par exemple, le moteur de la Fiat 500), les forces d'inertie du premier et du second ordre ne sont pas équilibrées, tandis que les couples d'inertie qu'elles engendrent sont équilibrés.  [...] Dans les moteurs à deux cylindres opposés (par exemple, le moteur de la 2 CV Citroën), les forces d'inertie sont, par contre, équilibrées, tandis que leurs couples ne le sont pas. Cette différence entre les moteurs en ligne et les moteurs à cylindres opposés se retrouve également avec les moteurs à quatre cylindres en ce qui concerne les forces d'inertie du second ordre (dans les deux types de moteur, tant les forces que les couples d'inertie du premier ordre sont équilibrés).  [...]

Le vilebrequin - Technique - Page 5.com

Le matériau normalement utilisé pour la construction du vilebrequin est l'acier au carbone. Pour les fortes sollicitations, on utilise des aciers au nickel-chrome ou au chrome-molybdène-vanadium.  [...] Dans les débuts, le vilebrequin était usiné dans un cylindre d'acier. Les bras de manivelle circulaires étaient allégés en enlevant les parties latérales, ce qui leur donnait une forme rectangulaire (en effet, à cette époque, on n'utilisait généralement pas de contrepoids).  [...] En cas de rupture du vilebrequin, il convient de remplacer les coussinets de ligne d'arbre et des têtes de bielle, et d'équilibrer le nouveau vilebrequin avec le volant. Il est quelquefois également opportun de réaléser les cages de paliers de la ligne d'arbre - c'est-à-dire de les réaligner par alésage - afin de corriger d'éventuelles déformations.  [...]

La dynamique du véhicule - Technique - Page 1.com

Un véhicule qui se déplace en ligne droite à une certaine vitesse est soumis, si l'on fait abstraction des résistances au roulement, à certaines forces aérodynamiques, dont la plus importante, la traînée (R), s'exerce dans la direction du déplacement. Pour vaincre cette résistance, le pilote doit, en agissant sur l'accélérateur, faire en sorte que le moteur fournisse un couple C auquel correspond, au sol, une force de traction T égale à R.  [...] Le pilote peut obtenir cet équilibre sur diverses combinaisons, c'est-à-dire pour diverses valeurs du rapport de transmission de la boite de vitesses Pb. ce qui fait varier le couple C que doit fournir le moteur (et, par conséquent, la position du papillon des gaz), mais également la vitesse de rotation du moteur (en effet, les rendements n'étant pas considérés ici, la puissance est toujours la même).  [...] Dans ces cas, le pilote doit créer ces forces dans le plan de la chaussée en comptant sur l'adhérence, exactement comme un homme qui, en marchant, met en action des forces internes musculaires afin de provoquer de la part du sol des réactions extérieures d'adhérence (si le coefficient de frottement est presque nul, comme par exemple sur le verglas, une personne ne peut pas avancer).  [...]

 La dynamique du véhicule - Technique - Page 2.com

La dynamique du véhicule - Technique - Page 2.com

La voiture est soumise à une force centrifuge - donc transversale par rapport à la voiture - qui doit être équilibrée par des forces transversales d'adhérence. Un pneumatique fournissant un effort transversal subit une déformation qui modifie sa trajectoire d'un angle de dérive.  [...] En définitive, on distingue. deux effets sous- vireurs pour la traction avant, un effet sous- vireur et un effet survireur pour la traction arrière (pour des forces de traction élevées, ce second effet sera prépondérant et on aura ce que l'on appelle du sous-virage de puissance).  [...] Lorsqu'il veut orienter son véhicule, le pilote donne un angle de braquage qui commence par être un angle de dérive pour les roues directrices. Il en résulte une force transversale et un moment par rapport au centre de gravité. la voiture commence à tourner.  [...]