Moteur + Pistons + Course + Cylindres + Mélange

 Le moteur quatre temps - Technique - Page 3.com

Le moteur quatre temps - Technique - Page 3.com

Le deuxième temps du cycle est le moins spectaculaire. En fait, emporté par la rotation du volant moteur, les pistons poursuivent leur course et remontent dans les cylindres comprimant ainsi le mélange qui vient d'y être admis.  [...] Sur la coupe verticale ci-contre, on remarque, au sommet du cylindre, les soupapes d'admission et d'échappement fermées pendant cette phase.  [...] Sa rupture stopperait la rotation de l'arbre à cames et les pistons viendraient brutalement heurter les soupapes laissées fermées... Autant dire que le moteur serait hors d'usage.  [...]

 Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur Boxer est un moteur polycylindrique, appelé aussi à cylindres opposés ou à plat dans lequel le déplacement des pistons se fait dans un seul plan, avec les cylindres disposés de part et d'autre du vilebrequin. Le moteur boxer est en fait un moteur en V à 180°.  [...] Le mot boxer, qui signifie boxeur, caractérise le mouvement particulier vers l'extérieur effectué par chaque piston. Il ne faut pas confondre ce type le moteur avec le moteur à pistons opposés, utilisé autrefois pour des deux-temps. Dans ce cas, chaque cylindre possède deux pistons coulissant dans des sens opposés.  [...] .. flat 12) dans lesquels les 2 bielles des pistons adjacents tourillonnent sur le même maneton. Quand le premier piston atteint son PMH, l'autre est au PMB. Autre erreur. Pour Porsche, le moteur Boxer (citons la célèbre 917). Justement le moteur 12 cylindres à plat de la Porsche 917 est un V12 à 180°, avec un vilebrequin à 6 manetons.  [...]

 Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

On a aussi pensé à augmenter le nombre de cylindres. 2 puis 4, 6, 8, 10, 12, 16 ceci afin de toujours diminuer l'espace entre les temps moteurs. Cette technique a cependant des inconvénients, l'encombrement, mettre un moteur 16 cylindres dans une Mini présente quelques problèmes évidents (quoique).  [...] Un autre problème du moteur 4 temps. pour rendre cette phase de travail la plus active possible il a fallu agir sur la phase précédente, l'admission, en maximisant le remplissage. En effet dans un moteur 1600 cc, si les cylindres, en théorie peuvent contenir 400cc, on va essayer par divers artifices d'y faire entrer, lors de la phase d'admission, le maximum de mélange possible.  [...] La proportion moléculaire du mélange air-essence ne pouvant pas varier, il faut donc, pour obtenir une suralimentation du moteur, comprimer le mélange avant son admission dans les cylindres afin d'en admettre plus.  [...]

 Le moteur quatre temps - Technique - Page 1.com

Le moteur quatre temps - Technique - Page 1.com

En 1862, Etienne Lenoir met au point le premier véhicule auto-mobile mu à l'aide d'un moteur à combustion interne ( qui brûle le mélange air/carburant à l'intérieur de ses cylindres) Bien que ce soit Benz qui, en 1885 commercialisa la première automobile, c'est à Etienne Lenoir qu'on doit la mise au point de ce premier moteur.  [...] Un moteur est une boite étanche, creusée de plusieurs puits appelés cylindres dans lesquels montent de manière étanche des pistons métalliques. Ce mouvement de va et vient entraîne une manivelle (le vilebrequin) qui communique ensuite son mouvement rotatif à un arbre de transmission qui, lui même va communiquer sa rotation aux roues motrices.  [...] Le mélange explosif se trouve maintenant en haut du cylindre, dans la chambre de combustion. Le piston, entraîné par le mouvement du moteur, comprime le mélange. C'est le deuxième temps. la compression.  [...]

 Le moteur quatre temps - Technique - Page 4.com

Le moteur quatre temps - Technique - Page 4.com

L'explosion du mélange est provoquée par l' étincelle électrique des bougies situées au sommet du cylindre. Bien entendu, les quatre bougies d'un moteur à quatre cylindres ne fonctionnent pas simultanément. Elles s'allument selon un ordre bien précis commandé par ce qu'on appelle le Delco ou la tête d'allumeur.  [...] Le Delco n'est en fait qu'un interrupteur mobile qui tourne à la vitesse du moteur. A l'aide des vis platinées, il ouvre et ferme le circuit électrique qui produit les étincelles. Quand les vis platinées sont en contact, la bougie s'allume.  [...] Sur le Delco, un système à dépression relié au carburateur, modifie l'instant de l'étincelle pour l'accorder parfaitement avec le rythme du moteur. On appelle ce système l'avance. Le courant automobile est de type continu (par opposition à alternatif). Un seul fil suffit à le conduire car l'astuce à consisté à relier l'ensemble des pièces métalliques de la carrosserie au pôle - de la batterie (la masse).  [...]

 Le moteur à deux temps - Technique - Page 5.com

Le moteur à deux temps - Technique - Page 5.com

Signalons enfin que le graissage par mélange provoque des dépôts de calamine dans la chambre de combustion, les lumières et la tête des pistons, dus à l'huile brûlée durant la combustion, et que ces dépôts nécessitent des nettoyages périodiques du moteur.  [...] Les moteurs les plus courants sont à deux, quatre ou six cylindres en ligne ou à plat. On trouve rarement des V8 à 90° ou des 4-cylindres en carré, mais il existe des 4 et des 12-cylindres avec pistons opposés, chambres de combustion communes et, parfois, plusieurs vilebrequins.  [...] Des V 4 à 90° sont utilisés, surtout sur les hors-bord de grosse cylindrée, en raison de leur encombrement et de leur poids réduits. L'inconvénient du moteur en V réside dans l'impossibilité de réaliser un balayage correct avec un unique carter-pompe par couple de cylindres, ce qui empêche de placer deux bielles par maneton.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

Le vilebrequin - Technique - Page 3.com

On l'obtient en montant des contrepoids sur les manivelles. Les buts de l'équilibrage sont, d'une part, la réduction des vibrations du moteur, causées par les forces et moments produits par la pression des gaz dans les cylindres et par les pièces en mouvement alternatif et de rotation (pistons, bielles, vilebrequin) et, d'autre part, la diminution des charges exercées sur les coussinets de la ligne d'arbre.  [...] Un vilebrequin équilibré statiquement n'est pas nécessairement équilibré dynamiquement, c'est-à-dire qu'il peut donner lieu, lorsqu'il est en rotation, à un moment de flexion dû aux forces centrifuges situées dans des plans différents. Il se peut, parfois, que dans les moteurs polycylindriques le moment résultant par rapport à un point quelconque de l'axe soit nul.  [...] La chose se conçoit plus clairement en se référant au cas du vilebrequin à deux manivelles d'un moteur quatre temps à deux cylindres opposés. Les forces centrifuges s'exercent ici dans des plans différents, séparés par une distance égale à la distance des axes des cylindres.  [...]

 Le moteur à deux temps - Technique - Page 2.com

Le moteur à deux temps - Technique - Page 2.com

Pour sa définition, nous considérons un moteur élémentaire à trois lumières et à carter-pompe. Les lumières sont des orifices percés dans le cylindre et par lesquels s'effectuent l'admission et l'échappement des gaz. Elles sont découvertes par le piston durant sa course.  [...] Premier temps. Dans sa course ascendante, le piston ferme la lumière de transfert terminant la précédente phase de balayage (admission dans le cylindre), puis la lumière d'échappement. A partir de cet instant, la compression commence. Parallèlement, la lumière d'admission est découverte et, sous l'effet de la dépression créée par la montée du piston, le mélange frais est aspiré dans le carter.  [...] Second temps. Durant sa course motrice, le piston découvre la lumière d'échappement et les gaz brûlés s'échappent sous l'effet de leur pression. Les gaz admis dans le premier temps sont comprimés dans le carter-pompe et lorsque, quelques degrés avant le P-M-B, la lumière de transfert est libre, ils sont admis dans le cylindre et balayent les gaz brûlés.  [...]

 GPL : Gaz de Pétrole Liquéfié - Technique - Page 2.com

GPL : Gaz de Pétrole Liquéfié - Technique - Page 2.com

- La nature gazeuse du combustible à son entrée dans le moteur élimine l'action de lavage des parois des cylindres pendant les phases d'accélération poussée, avec une diminution appréciable de l'usure des chemises des cylindres, des pistons et des segments.  [...] Tous ces facteurs permettent d'espacer les révisions périodiques du moteur, dont le fonctionnement normal peut augmenter ainsi de 50 a 200%. Le fait qu'il n'existe pas de lavage des cylindres par le carburant évite la dilution du lubrifiant, et l'on peut ainsi espacer beaucoup plus les vidanges.  [...] Ce phénomène est plus perceptible lorsque le moteur est lubrifié avec de l'huile ne contenant pas de cendres et d'additifs organo-métalliques. Lorsqu'on passe de l'alimentation à essence a celle au GPL, l'utilisation de bougies d'une valeur thermique plus froide s'impose car, si avec l'alimentation à essence les parois internes du cylindre et de la chambre d'explosion sont aspergées de très fines gouttelettes et, partant, refroidies, ce phénomène est moins perceptible avec alimentation au GPL ce qui cause un plus grand réchauffement des chambres d'explosion et des bougies.  [...]

 Le carburateur - Technique - Page 5.com

Le carburateur - Technique - Page 5.com

En règle générale, sauf indication contraire du constructeur, il convient de régler le ralenti de telle manière que le témoin du générateur de courant (dynamo, alternateur) ait tendance à s'éteindre. S'il existe plusieurs carburateurs, il est également nécessaire de synchroniser les différents papillons afin d'obtenir la même alimentation pour tous les cylindres.  [...] En effet, ce qui compte pour le moteur ce n'est pas le dosage initial effectué dans le carburateur, mais le dosage du mélange parvenant aux cylindres. Si toute l'essence qui arrivait était pulvérisée (c'est -à- dire réduite en très fines gouttelettes), puis vaporisée (c'est-à-dire transformée en gaz) et.  [...] Les caractéristiques de construction du moteur ont une grande importance pour la carburation. La longueur, la section et les courbes des tubulures d'admission jouent sur la répartition de l'essence dans l'air. Le nombre des cylindres alimentés ainsi que la forme de la chambre de combustion revêtent également une grande importance.  [...]