Moteur + Classique + Ordre + Cylindres + Volkswagen

 Le moteur boxer - Technique.com

Le moteur boxer - Technique.com

Dans le moteur en ligne classique, par contre, les composantes du second ordre s'ajoutent (mais en donnant un moment nul). dans le moteur à cylindres opposés (par exemple celui de la Volkswagen), ces composantes s'équilibrent, mais engendrent des couples qui demeurent déséquilibrés.  [...] peut être favorable pour permettre l'obtention d'une moindre transmission des vibrations du moteur à la caisse. Avec l'augmentation du nombre des cylindres, la situation se présente toujours plus favorablement du point de vue de l'équilibrage (les quatre cylindres sont déjà complètement équilibrés en ce qui concerne le premier ordre).  [...] Quand le nombre des cylindres est élevé, huit ou douze par exemple, il n'y a pratiquement pas beaucoup de différence dans l'équilibrage entre un moteur en ligne, en V ou à cylindres opposés. Les moteurs boxer les plus répandus sont certainement ceux de la 2 CV Citroën (2 cylindres) et de la Volkswagen.  [...]

 Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

Le moteur turbo - Technique - Page 1.com

On a aussi pensé à augmenter le nombre de cylindres. 2 puis 4, 6, 8, 10, 12, 16 ceci afin de toujours diminuer l'espace entre les temps moteurs. Cette technique a cependant des inconvénients, l'encombrement, mettre un moteur 16 cylindres dans une Mini présente quelques problèmes évidents (quoique).  [...] Le but recherché est de suralimenter le moteur. Dans un moteur classique, la quantité de carburant admise dans les cylindres est limitée dans le rapport de combustion par la quantité d'air aspiré par la dépression créée lors de la phase admission.  [...] La proportion moléculaire du mélange air-essence ne pouvant pas varier, il faut donc, pour obtenir une suralimentation du moteur, comprimer le mélange avant son admission dans les cylindres afin d'en admettre plus.  [...]

 Le moteur quatre temps - Technique - Page 4.com

Le moteur quatre temps - Technique - Page 4.com

L'explosion du mélange est provoquée par l' étincelle électrique des bougies situées au sommet du cylindre. Bien entendu, les quatre bougies d'un moteur à quatre cylindres ne fonctionnent pas simultanément. Elles s'allument selon un ordre bien précis commandé par ce qu'on appelle le Delco ou la tête d'allumeur.  [...] Le Delco n'est en fait qu'un interrupteur mobile qui tourne à la vitesse du moteur. A l'aide des vis platinées, il ouvre et ferme le circuit électrique qui produit les étincelles. Quand les vis platinées sont en contact, la bougie s'allume.  [...] Sur le Delco, un système à dépression relié au carburateur, modifie l'instant de l'étincelle pour l'accorder parfaitement avec le rythme du moteur. On appelle ce système l'avance. Le courant automobile est de type continu (par opposition à alternatif). Un seul fil suffit à le conduire car l'astuce à consisté à relier l'ensemble des pièces métalliques de la carrosserie au pôle - de la batterie (la masse).  [...]

 La distribution - Technique - Page 2.com

La distribution - Technique - Page 2.com

Les moteurs en V peuvent recevoir un arbre à cames dans le carter (V8 américain et moteur Rolls Royce), deux arbres en tête (V6 Fiat 130 et Mercedes),- ou quatre arbres en tête - deux par rangées de cylindres - (Fiat Dino ou Alfa Romeo Montreal).  [...] Les moteurs à cylindres opposés (boxer) emploient un arbre à cames central (Volkswagen, Panhard et 2 CV Citroën), deux arbres en tête, un par ligne de cylindres (Alfasud), ou quatre arbres en tête - deux par rangée de cylindres - (12-cylindres Boxer Ferrari).  [...] Une solution particulièrement originale est fournie par le moteur à trois arbres à cames. Ce montage particulier existait sur la Fiat 806/406 Grand Prix de 1927. Il s'agissait d'un 12-cylindres (disposés sur deux rangs parallèles) avec deux vilebrequins moteurs et trois arbres à cames en tête.  [...]

 Le moteur à piston rotatif - Technique - Page 1.com

Le moteur à piston rotatif - Technique - Page 1.com

Ce mouvement, guidé et non commandé par des dentures, suffit donc à assurer, sans à-coups et en un seul tour, trois cycles complets. L'arbre de sortie moteur, comportant un excentrique sur lequel est monté le piston, tourne trois fois plus vite que ce dernier.  [...] L'écoulement de gaz. le cycle à 4 temps est obtenu sans organes de distribution (soupapes, ressorts, culbuteurs, tiges de culbuteur, poussoir, arbre à cames). L'écoulement des gaz, non laminé par le travail d'une soupape, s'effectue, contrairement à ce qui se passe sur un moteur classique, selon un mouvement continue, sons retour sur lui.  [...] La combustion. elle se fait à faible pression et à une durée Importante. Elle contribue à la douceur du fonctionnement et élimine les chocs existant sur un moteur classique. Dans un moteur classique, les gaz sont entraînés par le piston qui descend, rendant difficile la combustion complète du mélange.  [...]

 Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Le vilebrequin - Technique - Page 4.com

Les premières atteignent leur maximum positif ou négatif à chaque fois que le piston se trouve au point mort haut et au point mort bas. Les secondes varient avec une fréquence double de celle des premières. Une force du premier ordre peut être équilibrée par la composante suivant l'axe des cylindres d'une force centrifuge produite par une masse égale à celle de la masse alternative et appliquée au vilebrequin en opposition avec le maneton considéré.  [...] Mais dans ce cas, il apparaît une force de même amplitude et fréquence, dirigée normalement à l'axe du cylindre. En pratique, on équilibre par contrepoids la moitié de la masse alternative. Il reste donc, exercée sur l'axe du cylindre, la moitié de la force alternative du premier ordre, tandis que l'autre moitié est transformée en une force perpendiculaire à l'axe du cylindre.  [...] Le rapport course-alésage détermine pour une large part l'architecture du moteur. Son influence se fait également sentir sur le vilebrequin. En effet, pour une cylindrée donnée, si l'on augmente l'alésage en diminuant la course, le vilebrequin devient plus long et les manivelles se raccourcissent.  [...]

 Le carburateur - Technique - Page 4.com

Le carburateur - Technique - Page 4.com

En ce qui concerne le rapport air-essence, celui-ci est contrôlé à l'aide d'une aiguille conique, solidaire du piston, qui, en coulissant dans le gicleur, fait varier la section utile. Sa forme est étudiée de manière à obtenir, pour chaque régime et pour chaque position du papillon, les meilleurs rapports air-essence pour le rendement du moteur.  [...] Le choix par le constructeur du carburateur le mieux adapté pour un moteur donné s'effectue selon des critères d'ordre général, mais la mise au point est faite suivant les résultats des essais sur route et au banc.  [...] Essentiellement, on envisage les éléments suivants. diamètre du corps principal, diamètre du diffuseur et choix du gicleur principal. Le choix du diamètre du corps d est effectué par application de différentes formules qui prennent en considération le nombre des cylindres alimentés, la cylindrée unitaire C et le nombre maximal de tours du moteur n.  [...]

 Le moteur à deux temps - Technique - Page 6.com

Le moteur à deux temps - Technique - Page 6.com

Par contre, sur les voitures de compétition. le deux-temps, jusqu'ici très rare, a maintenant complètement disparu. Les puissances très élevées exigées aujourd'hui ne peuvent être atteintes qu'à de très hauts régimes. Or, l'expérience prouve que ces régimes ne sont possibles que pour des moteurs de faible cylindrée unitaire.  [...] Pour un moteur d'automobile, si l'on choisissait la formule du deux-temps, il faudrait concevoir des moteurs au moins à vingt-quatre cylindres. Il est évident que la complexité résultant de ce choix aurait une incidence négative sur le rendement. Enfin, il reste à considérer la consommation importante du deux-temps, laquelle obligerait à monter des réservoirs plus volumineux, donc plus difficiles à loger, ce qui annulerait, en particulier, l'avantage conféré par la réduction du poids du moteur.  [...] Pour satisfaire aux normes, il faudrait donc construire des moteurs nouveaux (avec injection, pompe de balayage séparée, graissage sous pression et catalyseur d'échappement). Cette solution, qui apparaît coûteuse par rapport au moteur automobile classique, n'a pas encore été tentée.  [...]

 La commande desmodromique - Technique - Page 1.com

La commande desmodromique - Technique - Page 1.com

Ainsi, l'ouverture des soupapes automatiques fonctionnait avec la dépression créée dans le cylindre lors de la phase d'admission. Ce principe, a priori satisfaisant, entraînait pourtant un retard qui croissait avec le nombre de tours et diminuait proportionnellement le remplissage des cylindres.  [...] Pourtant très fiable, cette technologie fut rapidement abandonnée et n'est plus aujourd'hui utilisée que sur des moteurs très lents (marine ou pompes mécaniques à essence) ou sur certains moteurs à deux temps (clapet).  [...] Dans un moteur classique, chaque soupape doit s'ouvrir et se fermer environ 50 fois par seconde. A partir de 7000 tours, le temps laissé pour que le ressort passe de sa phase de compression à sa phase d'étirement n'est plus suffisant, il y a affolement des soupapes.  [...]

 La culasse - Technique - Page 4.com

La culasse - Technique - Page 4.com

Les culasses sont réalisées en fonte ou en alliage d'aluminium. Sur les moteurs modernes on préfère, en général, utiliser les alliages légers soit à cause des avantages importants qu'ils présentent au point de vue de la réduction du poids, soit à cause de leurs excellentes caractéristiques de fusion et de transmission thermique.  [...] En général, sur tous les moteurs modernes neufs, il est nécessaire de contrôler et de régler les écrous des culasses après un parcours de 1500 à 2 000 km. Cette même opération est indispensable après chaque révision du moteur à la suite du remplacement d'un joint de culasse, pour compenser son écrasement.  [...] Le resserrage doit être exécuté sur un moteur froid, au moyen d'une clé dynamométrique, en plusieurs passes correspondant chacune à un couple et selon l'ordre de serrage prévu par le constructeur. Pour éviter une erreur de lecture, provoquée par le décollement du boulon, il est nécessaire, après avoir effectué le premier serrage, de desserrer les écrous d'un quart de tour et de les serrer à nouveau au couple prévu par le constructeur.  [...]